Exploitation minière et environnement peuvent-ils aller de pair ? (Deuxième partie)

Partagez:

Publié le 29 mai 2017

Deuxième partie

Dans ce billet, j’expliquerai comment il est possible d’améliorer la viabilité écologique de l’exploitation minière et je montrerai comment l’industrie s’efforce d’atteindre de meilleurs résultats en matière de gérance environnementale.

Les opérations minières consomment une grande quantité d’eau et d’énergie et elles perturbent des terrains naturels qui constituaient l’habitat de nombreuses espèces et de nombreux écosystèmes. Plusieurs technologies et stratégies de gestion ont été élaborées afin de réduire et d’atténuer l’impact de l’exploitation minière sur l’environnement. C’est en les intégrant que les sociétés minières pourront améliorer la viabilité écologique de leurs opérations. Cela signifie qu’elles devront chercher à réduire leur consommation d’eau et d’énergie, à minimiser la perturbation des terrains et la production de déchets et à réaliser avec succès la fermeture des mines et la remise en état des sites (Miningfacts.org).

L’eau est utilisée tout au long du cycle d’exploitation minière et pour de nombreuses applications, comme le traitement des minerais, la lutte contre les poussières et le transport des boues. Au Canada, l’exploitation minière est le secteur industriel qui présente le taux de recyclage le plus élevé. De plus, entre 1996 et 2005, la consommation d’eau des opérations minières a diminué de 33 % (Miningfacts.org).

L’industrie minière est aussi une grande consommatrice d’énergie, que ce soit sous forme de diesel pour alimenter les camions de roulage et les excavateurs utilisés dans la mine, sous forme d’électricité pour briser les roches en fines particules destinées à être traitées, ou sous forme de charbon pour fondre le minerai de fer et fabriquer de l’acier. Le passage à des sources d’énergie renouvelables et la mise en place de méthodes visant à économiser l’énergie peuvent être profitables pour les sociétés minières comme pour l’environnement (Miningfacts.org).

Située dans le nord du Nunavik, la mine Raglan de la société Glencore est un excellent exemple. L’accès à des sources d’électricité et d’énergie fiables et peu coûteuses constitue un défi majeur pour toute société ayant des activités dans le Grand Nord. En conséquence, les sociétés ont généralement recours à des générateurs au diesel pour obtenir l’énergie nécessaire à leurs opérations. Glencore, pour sa part, a décidé de construire et d’exploiter un système éolien produisant une énergie de source renouvelable qui lui permettra d’économiser sur ses frais d’exploitation à long terme et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Ce projet constitue une percée majeure dans le domaine de la production d’électricité de source renouvelable comme solution de rechange au diesel dans un environnement arctique.

Les opérations minières génèrent des déchets qui peuvent être nocifs pour l’environnement s’ils sont éliminés sans avoir subi le traitement adéquat. Par exemple, certains des déchets rocheux générés par l’exploitation minière contiennent des quantités importantes de minéraux sulfurés qui s’oxydent lorsqu’ils sont exposés à l’eau et à l’air, produisant ainsi de l’acide sulfurique. Ce phénomène, connu sous le nom de drainage minier acide, peut introduire de l’acidité et des métaux dissous dans l’eau, nuisant ainsi à la vie aquatique. Pour l’empêcher, les sociétés minières doivent caractériser, prédire, contrôler et traiter leurs déchets. Parmi les méthodes utilisées pour minimiser la production de déchets, on compte l’utilisation des déchets comme matière première et l’adoption de méthodes de production plus propres (Miningfacts.org).

Goldcorp utilise des matières recyclées pour aider à réduire la demande de matière première et contribuer à la conservation des ressources mondiales. En 2013, 19,9 % du total des matières premières utilisées par Goldcorp à l’exclusion des carburants étaient des matières premières recyclées (Csr.goldcorp.com).

GoldcorpSEMS

Goldcorp’s Sustainability Excellence Management System

Les sociétés minières travaillent dur pour extraire de manière responsable, produire moins de déchets, recourir à des processus plus sécuritaires, réduire leurs émissions et améliorer leur gérance environnementale. Les excellents résultats atteints par l’industrie le démontrent. Cependant, les sociétés doivent regarder plus loin et considérer les aspects plus vastes des notions de durabilité ou de viabilité. Qu’elles soient effectuées dans des pays à revenu faible ou élevé, les opérations minières génèrent des profits, elles favorisent la formation et l’emploi de la main-d’œuvre locale et elles créent de la croissance économique. En travaillant en partenariat avec les gouvernements, les ONG et les communautés, il est possible de partager les avantages de l’exploitation minière avec tous les intervenants, au-delà de la durée de vie des mines.

SGMR

Système de gestion minière responsable (Agnico Eagle)

Restez à l’affût de mon prochain billet sur le sujet !