Pour une main-d’œuvre plus diversifiée et plus inclusive

Partagez:

Publié le 1 août 2019

Nous partageons ce billet publié par Mines Agnico Eagle.

Bien qu’à l’échelle mondiale, la main-d’œuvre dans l’industrie minière soit encore largement dominée par les hommes4, Agnico Eagle s’efforce de renverser cette tendance.

Notre objectif est de favoriser un milieu de travail plus diversifié et inclusif pour les femmes et les personnes d’origines différentes, un milieu qui reflète nos collectivités d’accueil.

Cela signifie diversifier nos programmes de sensibilisation, de formation et de mentorat – le tout dans le but d’attirer, de fidéliser et de perfectionner l’un des effectifs les plus qualifiés de l’industrie minière.

En 2018, Agnico Eagle est devenue un parrain fondateur du Programme de mentorat international pour les femmes dans le secteur des ressources naturelles, conçu pour mettre en contact des dirigeantes influentes d’expérience qui oeuvrent partout dans le monde avec des mentorées, et ce, dans un large éventail de professions et de métiers tels que ingénieures des mines, métallurgistes, géologues d’exploration et plus encore. Le groupe inaugural comptait 42 femmes, dont Véronique Tremblay, métallurgiste à notre complexe LaRonde, qui a participé à ce programme d’une durée de six mois. Elle a eu comme mentore Marnie Finlayson, responsable de l’empreinte mondiale à Rio Tinto, à Perth, en Australie.

« Je pense que tout le monde peut bénéficier d’un mentor qui est là pour vous aider et vous donner de bons conseils. Mais le fait que ce programme s’adresse spécifiquement aux femmes est également formidable, car je n’ai pas beaucoup de femmes à qui parler dans mon milieu de travail. Je travaille avec des gens formidables, mais dans un secteur toujours dominé par les hommes. Mes discussions avec Marnie portent surtout sur mes objectifs de carrière, ma confiance en moi et mes aptitudes au leadership. Elle m’apprend également à prendre la parole et à partager mes opinions et réflexions sur nos projets et nos activités. »

Également sur la scène internationale, Agnico Eagle a commandité la première équipe de sauvetage minier entièrement féminine, dont faisaient partie deux de nos collègues, à participer à la compétition internationale de sauvetage minier tenue en septembre dernier en Russie.

Connue sous le nom des diamants bruts (« Diamonds in the Rough »), l’équipe entièrement canadienne comprenait Fanny Laporte, technicienne en environnement à la mine Meadowbank et vice-capitaine et pompier de l’équipe, et Janie Blanchette, conseillère en santé, sécurité et mesures d’urgence à la mine Goldex et responsable médical officielle de l’équipe. L’équipe a concouru dans sept catégories, y compris un scénario se déroulant sous terre, une épreuve de lutte contre un incendie, l’administration de premiers soins, un examen écrit et une course à relais de sauvetage minier.

Janie fait remarquer : « C’était excitant de compétitionner à ce niveau et de célébrer tout ce que les femmes peuvent accomplir. En fait, bon nombre de nos concurrents nous ont dit que nous étions une source d’inspiration et qu’ils allaient rentrer chez eux pour encourager leurs filles à envisager un emploi dans l’industrie minière. Je pense que c’est pour cela que nous avons reçu une ovation debout. Ils ont voulu nous dire que la diversité est bienvenue dans l’industrie minière à l’échelle mondiale. »

Plus près de chez nous, à notre projet Meliadine et à la mine Meadowbank, nous encourageons les femmes à suivre des cours de formation qui leur permettront d’occuper des postes dans la conduite d’équipement lourd et dans les procédés miniers.Au projet Meliadine, Angela Misheralak et Gloria Kaludjak sont devenues les premières Inuites à terminer leur formation, sur la chargeuse de 11 verges pour la première, et sur le camion lourd de 50 tonnes pour la deuxième. Elles mettent maintenant en pratique les compétences nouvellement acquises pour faire fonctionner ces équipements. À la mine Meadowbank, Natasha Nagyougalik, une mère monoparentale qui ne manque ni d’énergie ni d’ambition, est devenue la première Inuite qualifiée pour conduire notre plus gros engin minier, la pelle minière hydraulique CAT 6030.

Louise Grondin, vice-présidente principale, Environnement, Développement durable et Ressources humaines à Agnico Eagle affirme : « Nous encourageons tous nos employés à contribuer à la réalisation de leur plein potentiel et nous voulons qu’ils aient un accès égal aux possibilités d’emploi et à la reconnaissance. Nous souscrivons pleinement à la diversité et à l’inclusion, des valeurs essentielles à notre succès et à nos plans de croissance futurs. »

4. Selon le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière, en 2016, les femmes occupaient 16 % des emplois dans l’industrie minière, comparativement à 48 % dans l’ensemble des industries.