Il y avait une mine ; il y a maintenant une faune et une flore

Share:

Published 29 May 2017

Chronique de la restauration des mines Eagle et Telbel

Qui se souvient du village Joutel, fondé en 1965 ? Seuls les plus âgés s’en souviennent, puisque ce village minier, situé dans le Nord-du-Québec, à environ 80 km au sud de Matagami, a fermé en 1998.

Aujourd’hui, il ne reste plus rien (ou presque) de ce village qui a connu son essor grâce aux mines d’or (Eagle et Telbel), de cuivre (Poirier et Joutel Copper), et de zinc (Selbaie). Ces mines ont été actives entre les années 1960 et 2000.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, il est difficile de reconnaître l’ancien site minier, bien qu’il y ait encore du travail à faire.

La flore, semée il y a plus de 20 ans, s’est maintenue pendant toutes ces années et des arbres, aujourd’hui à maturité, y poussent naturellement.

Les plans d’eau du bassin et de l’ancien parc à résidus sont maintenant fréquentés par les canards, cygnes, bernaches, grues, sternes, rapaces, de même que par les castors, orignaux, loups, renards, campagnols et autres petits mammifères.

Une première depuis 150 ans !

Et puis on a observé un fait qui ne s’était pas produit au Québec depuis 150 ans : la nidification d’un couple de cygnes trompette et sa progéniture.

trumpeter-swan

Depuis 2008, les équipes d’Agnico Eagle observaient un couple de cygnes dans le bassin de polissage ou dans le plan d’eau du parc à résidus. L’un des cygnes portait une bague. Après enquête, on a découvert que le cygne a été bagué en 2005, à Burlington, dans le sud de l’Ontario.

En 2010, on a revu les deux mêmes cygnes, cette fois accompagnés de jeunes. Informée de la présence de cette famille, la Société de loisir ornithologique de l’Abitibi a confirmé qu’il s’agissait de la première évidence de nidification de l’espèce au Québec depuis 150 ans.

Comment Agnico Eagle a-t-elle restauré ce site ?

La mine comprenait le site Eagle, où se trouvait la majeure partie des installations, incluant l’usine de traitement du minerai et le parc à résidus, et le site Telbel, situé à environ 1,4 kilomètre au sud-est du site Eagle.

Le site Eagle a été exploité de 1973 à 1985 ; le site Telbel de 1985 à 1991 ; la petite fosse Eagle Ouest de 1991 à 1993.

Source : Minalliance

Premièrement, on démolit et on nettoie

L’infrastructure de la mine, y compris tous les bâtiments, a été démolie et les rebuts enlevés entre 1996 et 2000.

Toutes les ouvertures en surface ont été colmatées, conformément à la Loi sur les mines.

Puis on restaure

Après avoir été nettoyée, la zone où se trouvaient les bâtiments de la mine et les autres infrastructures a été recouverte d’une couche de sol et ensemencée.

Joutel2

Source : Minalliance

Enfin, on fait le suivi environnemental

Périodiquement depuis la fermeture du site minier, Agnico Eagle évalue trois choses :

  1. La qualité de l’effluent de l’ancien bassin de sédimentation du parc à résidus;
  2. La qualité de l’eau présente dans le parc à résidus
  3. La qualité de l’eau des fossés en périphérie du parc à résidus.

Le suivi environnemental se poursuit toujours 23 ans après la fermeture du site.

Les évaluations démontrent que la qualité de l’eau à l’effluent final demeure excellente : le pH de l’eau se situe autour de la neutralité ; les concentrations en métaux demeurent basses, en deçà des limites permises.

Agnico Eagle travaille activement à parfaire sa stratégie de restauration pour le secteur du parc à résidus. À cet effet, plusieurs cellules expérimentales ont été mises en place afin de trouver la meilleure façon d’assurer la stabilité chimique du parc à long terme. S’ajoutent également des essais de revégétalisation et de reboisement afin de redonner au site son aspect naturel.

Source : Minalliance

Jean-François Doyon parle des travaux de restauration dans cette vidéo.

Exploitant de la mine : Agnico Eagle

Minerai exploité : or et argent

Début de l’exploitation : 1974

Fin de l’exploitation : 1993

Début de la restauration : 1996

Fin de la restauration : 2004 (les travaux de réhabilitation du parc à résidus se poursuivent toujours).

Responsable de la restauration : Agnico Eagle et plusieurs fournisseurs

Sources :