Qu’est-ce que l’exploration minière?

Partagez:

Le Québec bénéficie d’une géologie particulièrement favorable à la découverte de gisements. De nouveaux territoires s’ouvrent à l’exploration minière et les territoires exploités recèlent toujours un potentiel appréciable.

Notre province est reconnue pour son immense potentiel minéral, son soutien au développement minéral et l’accessibilité à une information géoscientifique de grande qualité. Ce sont des atouts à faire valoir. Toutefois, de nombreuses questions peuvent survenir lorsqu’il est question d’exploration minière.

Est-ce que l’exploration minière est soumise à des lois?
Un cadre légal et règlementaire existe au Québec à propos des activités d’exploration et d’exploitation minière sur le territoire de la province. Au total, 6 lois et règlements assujettissent les activités minières :

  • Loi sur les mines;
  • Loi sur les terres du domaine de l’État;
  • Loi sur les forêts;
  • Règlement sur les normes d’intervention dans les forêts du domaine de l’État;
  • Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune;
  • Loi sur la qualité de l’environnement.

Ce cadre légal et règlementaire est présenté sur le site du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN).

Quels sont les différents stades lors de l’exploration?

Il y a 4 étapes lors de l’exploration, soit la reconnaissance régionale, la prospection au sol, la vérification des anomalies, qui mènent à la découverte d’un gîte minier. Pour en savoir davantage, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec a préparé un tableau qui explique les différents stades de l’exploration minière, compris dans le processus de développement minéral.

Est-ce qu’il est coûteux de faire de l’exploration minière?
Les coûts d’exploration sont d’environ 1 à 2 millions de dollars par année et la durée des travaux d’exploration est généralement de 4 à 10 ans.

Est-ce qu’il y a beaucoup d’exploration minière au Québec actuellement?
Depuis les 10 dernières années, le nombre de titres d’exploration (claims) actifs a toujours été en croissance. En 2012, 242 460 titres miniers couvraient 6,7 % du territoire du Québec. Les 3 régions où il y a le plus d’exploration sont le Nord-du-Québec, l’Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord. Le site GESTIM (Gestion des titres miniers) propose différentes cartes pour connaître l’emplacement actuel des titres miniers et les contraintes aux activités minières.

Que trouve-t-on dans le sous-sol du Québec?
Il existe de nombreux minéraux dans le sous-sol québécois, et 46 substances minérales ont été ou sont exploités au Québec. Dans les minéraux métalliques, il y a l’or, l’argent, le cuivre, le nickel, le zinc, le fer, le titane, le niobium, les terres rares, etc. Du côté des minéraux non métalliques, il y a l’apatite, le feldspath, le chrysotile, le diamant, le sel, le mica, le sable, le gravier, le granite, le marbre, l’ardoise, etc.

Barbara Estor, Abitibi Géophysique