Vers le développement minier durable

Partagez:

 

Vers le développement minier durable (VDMD) se fonde sur un ensemble de principes directeurs qui représentent les engagements de l’Association minière du Canada (AMC) à :

  1. Réduire l’empreinte écologique de l’industrie
    gestion des résidus,
    gestion du maintien de la biodiversité,
    fermeture de mines.
  2. Améliorer son efficacité énergétique :
    gestion de l’énergie et des gaz à effet de serre.
  3. Travailler de manière respectueuse avec ses employés et collaborer avec les communautés:
    relations avec les autochtones et les collectivités;
    planification de la gestion de crises;
    santé et sécurité.

À sa base, l’initiative VDMD repose sur la transparence, l’imputabilité et l’excellence. Elle se compose de quatre principaux éléments :

  1. les principes directeurs
  2. les éléments de rendement et leurs indicateurs
  3. le groupe consultatif des communautés d’intérêts
  4. et la vérification externe.

Les indicateurs qui soutiennent les principes directeurs de l’initiative VDMD sont fondés sur les éléments de rendement et sur les systèmes de gestion. Chaque élément de rendement comprend un ensemble d’indicateurs conçus pour cibler les différents aspects de la gestion de cet élément. Par exemple, les indicateurs individuels de l’élément portant sur les relations avec les Autochtones et les collectivités mesurent l’aptitude d’une entreprise à déterminer quelles sont les communautés d’intérêts, la manière dont elle inclut ces communautés et dont elle communique avec elles, la manière dont elle gère les plaintes de celles-ci et la manière dont elle rend publique l’information au sujet de ses engagements.

Des protocoles d’évaluation détaillés pour chacun des six éléments de rendement offrent des directives pour guider les entreprises dans leur auto-évaluation et pour faciliter l’application uniforme de l’initiative VDMD au sein des entreprises et dans l’ensemble.

Jusqu’à maintenant, les membres de l’AMC produisaient des rapports sur leur rendement par rapport à quatre aspects de leurs activités :

  1. la gestion des résidus miniers,
  2. la gestion de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre,
  3. les communications externes,
  4. et la planification de la gestion de crise.

L’AMC a ajouté deux nouveaux éléments de rendement, soit les premiers ajouts depuis le début de l’initiative VDMD en 2004, qui seront intégrés au programme au cours des quelques prochaines années.

En 2010, les membres ont également commencé à évaluer leurs systèmes de gestion selon deux nouveaux protocoles ainsi qu’un protocole révisé portant sur la gestion de la conservation de la biodiversité, la santé et la sécurité
et les relations avec les Autochtones et les collectivités (ce dernier remplaçant le protocole portant sur les communications externes).

En 2013, tous les membres de l’AMC ont commencé à rendre publics leurs résultats par rapport à ces nouveaux éléments.

Sociétés minières (exploration et exploitation) présentes au Québec qui prennent part à l’initiative VDMD:

Pour de plus amples informations sur l’initiative VDMD, consultez le site Internet de l’Association minière du Canada.

L’information contenue dans cette fiche d’information provient de sources publiques et vérifiables.

Références

Association minière du Canada