Série INNOVATION - Introduction de la réalité virtuelle et augmentée dans l'environnement minier

Série INNOVATION - Introduction de la réalité virtuelle et augmentée dans l'environnement minier

Nous partageons ce billet publié dans En surface, le blogue de la société Goldcorp.

Dans le cadre de notre série sur l'innovation #DisruptMining , nous voulons dans le bulletin d'aujourd'hui présenter comment les technologies de réalité virtuelle et augmentée peuvent améliorer l'efficacité et la productivité chez Goldcorp.

La réalité virtuelle et augmentée (RVA) était auparavant du domaine exclusif de la science-fiction mais elle fait maintenant son entrée dans le secteur des ressources naturelles, avec le potentiel de changer le visage de l'industrie minière.

Depuis quelques mois, Goldcorp évalue diverses possibilités d'application de cette technologie de réalité virtuelle et augmentée sur ses sites miniers.

Par exemple, HoloLens de Microsoft est le premier ordinateur holographique entièrement sans fil permettant à des utilisateurs d'interagir avec des hologrammes à haute définition dans notre univers réel. Cette technologie pourrait révolutionner la façon dont les professionnels des mines travaillent, communiquent et collaborent. La technologie HoloLens de Microsoft permet de voir, diriger et interagir avec du contenu 3D uniquement avec les mains et la voix. Un casque autonome porté par l'utilisateur permet à HoloLens de superposer des hologrammes à haute définition sur l'environnement physique réel.

Ayant conscience des possibilités d'étendre l'application de cette technologie dans le secteur minier, Microsoft a récemment conclu une entente avec Trimble pour intégrer la technologie HoloLens avec le module d'intelligence visuelle de mine connectée Trimble. Les utilisateurs peuvent visualiser des parois de mines et des galeries de taille, puis interagir et manipuler des données virtuelles afin d'évaluer des améliorations. En outre, cette technologie peut être utilisée pour collaborer avec des professionnels hors site, pouvant voir et interagir avec les mêmes images holographiques sans utiliser d'écran d'ordinateur ni de clavier.

« Imaginez qu'un ingénieur minier situé à Éléonore au Québec puisse converser avec un ingénieur sur le site de Cerro Negro en Argentine, et qu'ils regardent tous les deux la même image virtuelle en 3D pour discuter d'un problème ou identifier des opportunités dans une galerie de taille sans devoir être physiquement sur place », déclare Todd White, vice-président directeur et directeur de l'exploitation chez Goldcorp. M. White ajoute : « Cette technologie a beaucoup de potentiel pour faciliter une collaboration plus efficace et permettre de prendre des décisions plus rapides et mieux informées, améliorant ainsi considérablement l'efficacité générale et la productivité. »

La RVA peut aussi aider des géologues et des ingénieurs à tester et confirmer leurs modèles et leurs plans à l'aide de cartes holographiques spatiales. Ils pourraient notamment visualiser un plan de mine, un banc dans un puits ou un modèle de bloc pour évaluer avec plus de précision la quantité et la qualité du minerai. Au lieu de simplement voir des représentations 2D ou 3D sur un écran ou sur du papier, les utilisateurs de RVA peuvent manipuler et interagir avec des images holographiques.

Gil Lawson, vice-président de la géologie et de la planification des mines chez Goldcorp, voit un potentiel extraordinaire pour la technologie RVA dans les domaines de la planification minière, de la formation et de la sécurité : « L'utilisation de la réalité virtuelle et augmentée pour transporter des personnes à l'intérieur d'une mine afin de résoudre un problème dans une zone dangereuse sans qu'elles aient à physiquement descendre sous terre constituerait un énorme atout pour augmenter la sécurité de nos opérations. »

M. Lawson voit aussi de belles possibilités de réductions de coûts en évitant des voyages. « La mine de Cerro Negro est notre site le plus éloigné », souligne-t-il. « Il faut 20 heures de voyage pour arriver sur place. Si nous pouvions utiliser cette technologie pour réaliser une inspection virtuelle ou échanger des informations en temps réel sans devoir envoyer des spécialistes physiquement sur place, notre efficacité serait considérablement améliorée. »

Des instructeurs pourraient former des travailleurs dans le monde entier sans devoir se déplacer, en combinant des instructions détaillées à des images holographiques, de façon à avoir un environnement de formation plus engageant et plus immersif.

« Les premières évaluations du potentiel de la réalité virtuelle et augmentée sont prometteuses. Nous identifions déjà quelques domaines où nous aimerions appliquer cette technologie et nous définissions les étapes à suivre pour passer au niveau supérieur », explique Luis Canepari, vice-président des technologies chez Goldcorp. « Notre prochaine étape consiste à créer un prototype pouvant être déployé sur un site minier Goldcorp fin 2017 ou milieu 2018. »

« Dans notre secteur, nous devons nous réinventer en adoptant des technologies révolutionnaires en mesure de nous procurer un avantage concurrentiel. Le recours à l'innovation est essentiel pour être une entreprise minière de premier plan au 21e siècle et c'est exactement la direction choisie par Goldcorp », conclut M. White.

Regardez l'intelligence visuelle de mine connectée Trimble agir de concert avec la technologie Hololens de Microsoft :

Partage