Recherchez ou posez votre questionVotre question

Merci pour votre question.
Nous sommes à l'écoute de vos questions et préoccupations sur l'industrie minière au Québec.

Veuillez ouvrir une session avec Facebook ou Twitter afin de soumettre votre question à notre équipe.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Vous pouvez aussi soumettre une question par courriel.

Soyez assuré que nous n'écrirons jamais sur votre ligne du temps sans votre accord.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Votre question sera affichée lorsque notre équipe y aura répondu
Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!

Notre équipe communiquera avec vous si vous souhaitez être informé(e) de l’avancement de notre réponse. Veuillez svp nous fournir votre courriel si vous souhaitez ce suivi.

Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!
Réponse

Bonjour,

Les relevés électromagnétiques aériens sont utilisés depuis une cinquantaine d’années en exploration. Cependant, les avancées technologiques en géophysique et en informatique ont permis la conception d’appareils beaucoup plus sensibles, dotés d’une capacité de détection de cibles d’exploration plus profondes, pouvant atteindre 250 mètres selon les terrains.

Vous pouvez trouver de l’information sur la détection électromagnétique et la gravimétrie dans les universités qui offrent des programmes de formation en géologie. Les universités pourront éventuellement vous indiquer où vous procurer des équipements. Des sociétés spécialisées en relevés aéroportés pourraient également vous renseigner. Comme vous êtes en France, il nous est difficile de vous diriger vers un fournisseur.

Une recherche dans Internet devrait vous permettre de les identifier. Nous vous invitons à consulter entre autres la section « case study tool » de la société Abitibi Geophysics pour obtenir un complément d’information.

Partager