Recherchez ou posez votre questionVotre question

Merci pour votre question.
Nous sommes à l'écoute de vos questions et préoccupations sur l'industrie minière au Québec.

Veuillez ouvrir une session avec Facebook ou Twitter afin de soumettre votre question à notre équipe.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Vous pouvez aussi soumettre une question par courriel.

Soyez assuré que nous n'écrirons jamais sur votre ligne du temps sans votre accord.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Votre question sera affichée lorsque notre équipe y aura répondu
Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!

Notre équipe communiquera avec vous si vous souhaitez être informé(e) de l’avancement de notre réponse. Veuillez svp nous fournir votre courriel si vous souhaitez ce suivi.

Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!
Réponse
Productions Balbuzard

Bonjour Guillaume,

Il faut se rendre en région, dans les communautés minières, pour réaliser que les travailleurs et travailleuses de l’industrie minière sont fiers de l’industrie qui les emploie. Bon nombre d’entre eux habitent et vivent dans les communautés où les minières sont installées. Plusieurs chassent, pêchent et s’adonnent à des activités en plein air dans la région où ils habitent. Vous comprendrez qu’ils ne souhaitent pas que l’impact environnemental des activités minières ait une incidence sur leurs relations avec les membres de la communauté ou que cet impact fasse en sorte que la chasse, la pêche et les activités de plein air soient remises en cause.

Nous avons pris la peine de consulter les sites Internet des Associations touristiques régionales (ATR)et de prendre connaissance des activités promotionnelles qu’elles proposent.

Par exemple, l’Abitibi-Témiscamingue est une région où l’on trouve plusieurs projets d’exploration minière ainsi que des mines actives. Malgré cela, l’Association touristique régionale (ATR) invite chaque année les touristes à se rendre dans la région. Notamment, l’ATR fait la promotion du Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue et de la visite de la mine Canadian Malartic.

Allons maintenant aux Îles-de-la-Madeleine, une destination touristique fort populaire s’il en est une. Vous le savez peut-être : il y a une mine de sel toujours en activité sur l’île. Les Madelinots ont-ils honte de cette mine ? À en juger par la promotion que fait l’ATR régionale du Centre d’interprétation mines Seleine, on conclut que non.

Ces quelques exemples, et il y en a d’autres, démontrent qu’il est tout à fait possible de concilier les usages qui sont faits du territoire, afin que se poursuive l’activité économique, comme le développement minier, et les activités touristiques ou autres. Notez également que les sociétés minières sont régies par plus de 100 lois, règlements et normes en matière environnementale, amenant un encadrement serré des activités en sol québécois. Au-delà de cet encadrement, l’environnement est au cœur des préoccupations de l’industrie minière québécoise qui mise sur l’innovation pour développer de nouvelles techniques d'exploration et d’exploitation des gisements qui permettent de limiter l’empreinte de ses activités sur le milieu, de l’ouverture de la mine jusqu’à sa fermeture et à la restauration du site. L’exploitation minière peut avoir des répercussions sur les espèces fauniques en raison de l’altération des habitats. Fait intéressant toutefois, on observe parfois que certaines espèces fauniques sont attirées par les sites miniers, qui peuvent constituer des milieux de vie temporaires ou permanents, selon les types de milieux utilisés. Ainsi, il n’est pas rare de voir la présence d’espèces fauniques dans les bassins de polissage, les parcs à résidus, les ouvertures minières et aux pourtours d’un site minier.

Comme quoi l’activité minière peut coexister avec la nature.

Nous espérons que cette réponse vous ouvrira une nouvelle perspective sur l’industrie minière.

Partager