Recherchez ou posez votre questionVotre question

Merci pour votre question.
Nous sommes à l'écoute de vos questions et préoccupations sur l'industrie minière au Québec.

Veuillez ouvrir une session avec Facebook ou Twitter afin de soumettre votre question à notre équipe.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Vous pouvez aussi soumettre une question par courriel.

Soyez assuré que nous n'écrirons jamais sur votre ligne du temps sans votre accord.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Votre question sera affichée lorsque notre équipe y aura répondu
Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!

Notre équipe communiquera avec vous si vous souhaitez être informé(e) de l’avancement de notre réponse. Veuillez svp nous fournir votre courriel si vous souhaitez ce suivi.

Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!
Réponse

Bonjour Yvan,

Nous avons fait des vérifications auprès du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN). Les sites miniers Lac d’amiante (Black Lake) et Société Asbestos (Thetford Mines) appartiennent toujours à des sociétés minières. Il revient donc aux propriétaires de ces sites de procéder à la restauration.

Nous avons consulté le Guide et modalités de préparation du plan et exigences générales en matière de restauration des sites miniers au Québec du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN). L’article 3 énonce les exigences en matière de restauration des lieux affectés par une exploitation minière :

La restauration vise à remettre le site dans un état satisfaisant, c’est-à-dire : […] remettre le site dans un état visuellement acceptable pour la collectivité […].

Par ailleurs, nous savons qu’il y a des projets à l’étude, notamment [RÉ] imaginer le paysage des mines d’amiante, qui se trouve sur le site Internet de la Ville de Thetford Mines, et le projet de la firme EnGlobe Corp, dont le Courrier Frontenac a parlé, le 29 avril dernier.

Sources consultées

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec
Partager