Recherchez ou posez votre questionVotre question

Merci pour votre question.
Nous sommes à l'écoute de vos questions et préoccupations sur l'industrie minière au Québec.

Veuillez ouvrir une session avec Facebook ou Twitter afin de soumettre votre question à notre équipe.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Vous pouvez aussi soumettre une question par courriel.

Soyez assuré que nous n'écrirons jamais sur votre ligne du temps sans votre accord.

Sachez que nous respectons vos données personnelles. Consultez notre politique de Protection des informations personnelles.

En vous connectant vous acceptez la charte de participation de Minalliance.

Votre question sera affichée lorsque notre équipe y aura répondu
Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!

Notre équipe communiquera avec vous si vous souhaitez être informé(e) de l’avancement de notre réponse. Veuillez svp nous fournir votre courriel si vous souhaitez ce suivi.

Une erreur est survenue, merci de revenir plus tard!
Réponse

Bonjour Sara,

Comme vous le savez sans doute, une éolienne est un générateur d’électricité fonctionnant grâce à la vitesse du vent. L’éolienne se compose d’un rotor (hélice) qui se met en mouvement grâce à la force du vent. C’est la première conversion qu’effectue l’éolienne : transformer l’énergie cinétique du vent en énergie de rotation. Cette rotation est ensuite convertie en électricité par une génératrice. L’efficacité maximum de l’éolienne est obtenue lorsque l’hélice est face au vent, donc perpendiculaire.

Voici les composantes d’une éolienne. 1. Tour (aussi appelé le mât) 2. Pales 3. Arbre lent 4. Arbre rapide 5. Nacelle 6. Anémomètre 7. Girouette 8. Système d’orientation 9. Alternateur 10. Boîte d’engrenage

Selon les sources que nous avons consultées, la tour peut être fabriquée à partir d’acier (un alliage métallique constitué principalement de fer et de carbone), d’aluminium, de cuivre, de sable, de verre et de plastiques. Tout dépend d’un certain nombre de facteurs dont le type d’éolienne et son utilisation au large ou sur terre.

Les pales sont fabriquées à partir de matériaux composites alliant légèreté et solidité : mélanges de fibre de verre, de fibres de carbone et de résines (polyester ou époxy)

La nacelle, qui renferme les composants mécaniques et pneumatiques, certains composants électriques et électroniques, est le cœur de l’éolienne. Ses différentes composantes utilisent notamment les terres rares. Ce sont un groupe de 17 éléments chimiques (numéros 57 à 71 du tableau périodique). À titre indicatif, il y a des terres rares dans nos téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs.

Enfin, l’alternateur à aimants permanents est en partie composé de néodyme-fer-bore, avec de petites quantités de dyprosium et de praséodyme.

Voilà les principaux minéraux qui entrent dans la fabrication d’une éolienne.

Sources

Partager